La démesure du clown

Invoquer le clown : cet être profondément vivant parce qu’in-contrôlable.

Organisé par l’école des vivants en collaboration avec Clémentine Jolivet.

Inscriptions : ouvertes
Stage ouvert à la formation professionnelle (AFDAS)

Du 8 au 14 juillet 2024

Qui anime ?
Clémentine Jolivet,  dramaturge, performeuse.

Descriptif de l’atelier

Personnage hors-norme parce que connecté à ses émotions, ses pulsions, ses élans, le clown

incarne la démesure salutaire dans nos mondes normés, étriqués, soumis à l’omniprésence du contrôle.

Le clown est incontrôlable parce qu’il est vivant.

La démesure s’entend aussi dans un sens musical : chercher la dissonance, le contre-temps, le décalage nécessaire pour mieux faire entendre la voix principale… et tous ses travers.

Nous irons chercher la transgression qui réside dans la fausse note, le couac, le pas de côté.

Nous provoquerons des états pour qu’adviennent les lapsus, les erreurs, les gestes qui

échappent au contrôle, et qu’ainsi apparaissent les clown.es.

Dans le jeu à deux nous éplucherons les rapports de force et de domination, non pour se

débarrasser de ce qui fait de nous des humains et des êtres sociaux, mais pour y retrouver du

jeu, c’est à dire à la fois du ludique et de la distance.

Et nous sentirons en chaque être, humain, brin d’herbe ou souffle de vent, un partenaire avec qui co-habiter dans ce monde.

Du 8 au 14  juillet 2024

Cet atelier à lieu à La Zeste, dans les Alpes-de-Haute-Provence, à proximité de Sisteron. L’adresse vous sera communiquée dès validation de votre inscription.

Le lieu est accessible en train jusqu’à la gare de Sisteron + navette ou covoiturage (organisé par l’école des vivants)

Pour qui ?

L’atelier s’adresse à tout artiste professionnel.le ayant une pratique de la scène (clown, danse, théâtre, cirque, performance, musique,…) et qui veut explorer dans le clown une liberté d’être sur scène, une intensité de jeu et de présence, une écoute du vivant en soi et autour de soi, une expressivité folle et débordante…de vie.

Stage avec financement AFDAS

Quelques places peuvent être réservées à des artistes amateur.ices en financement individuel, sous réserve d’une expérience du clown déjà confirmée (plusieurs stages).

Combien ça coûte ?

En formation professionnelle, 100% pris en charge par l’AFDAS : 1998,00€
1500,00€ pour les coûts pédagogiques + 498,00€ pour la pension complète en gîte

Auto-financement de la formation : 890,00€
Ce tarif couvre les coûts pédagogiques pour 5 jours de formation et la pension complète en gîte.

Ce prix comprend :

5 jours de pratiques avec 30 heures de formation intensive encadrés par une professionnelle qualifiée

La pension complète avec 6 petits-déjeuners, 5 déjeuners, 6 dîners en bio,  local et frais cuisiné par Maggy.

L’hébergement pour 6 nuits en lit simple (chambre individuelle ou partagée)

 

INSCRIPTION EN BAS DE PAGE 

Qui anime ?
Intervenant

Clémentine Jolivet

Après des études littéraires, philosophiques et spectaculaires à Lyon et au Burkina Faso elle plonge dans la pratique du théâtre physique et du jeu masqué.
S'intéressant aux différents courants du masque, des masques larvaires au masques balinais en passant par la Comedia dell'arte et le clown, elle approfondit finalement
l'essence du jeu masqué auprès du Théâtre du Soleil.
Elle travaille comme pédagogue et interprète avec la compagnie Premier Acte à Lyon, avant d'élargir ses inspirations scéniques au cirque, à la marionnette et à la danse butô.
Formée et inspirée dans son univers de metteure en scène par des artistes comme Joris Mathieu, Dominique Houdart, Camille Boitel, Jules Beckmann et Oscar Gomez Mata, elle a créé une quinzaine de spectacles dont les formes variées reflètent l'essence de sa recherche : laisser émerger la forme la plus en résonance avec le propos. Théâtre, marionnette, danse-théâtre, entresort, clown, chaque création explore une voie d'être au monde spécifique.
Elle dirige la compagnie sisMa de 2008 à 2019 à Lyon, et mène des projets avec des publics variés, créant notamment une troupe constituée de jeunes comédiens handicapés mentaux qu'elle emmènera sur des scènes de théâtre et des festivals professionnels.
En 2019, elle fonde Les Aubes Sauvages, structure implantée en Ardèche, où elle vit désormais, au creux d'une forêt.
Elle développe sa recherche autour de la création d'inattendu, tant dans sa pédagogie, dans son accompagnement à la création d'autres artistes, que dans ses créations.
Depuis 2022 elle part chaque année au sein d'un quatuor de clown.es pour La Grande Traversée : une épopée clownesque à travers la France.
Comme autrice elle danse entre l'écriture et l'oralité et crée un personnage de Louangeuse Publique, avec lequel elle propose une performance d'écriture proclamée, en festival ou sur les places publiques. S'inspirant du rôle du griot elle œuvre pour une poésie performative qui replace l'individu et ses qualités au sein d'un collectif soutenant.
Elle performe avec les mots au sein d'un trio danse-musique-poésie, pour une langue déliée et improvisée in situ : C'est dans l'étourdissement que je te vois.
Elle se forme auprès d'auteur.rices comme Penda Diouf, Marie Milis, Alain Damasio, Norbert Merjagnan et Héloïze Brezillon.
Elle travaille comme dramaturge et regard extérieur pour de nombreuses compagnies.
Exploratrice passionnée, elle étudie l'humain sous toutes ses coutures et s'est formée à la Médecine Traditionnelle Chinoise, le Shivaïsme non-duel du Cachemire, à l'anthropologie du chamanisme, et aux approches systémiques du vivant.

Pour apprendre à…

• Que la présence sur scène est une histoire de corps, d’états et d’imaginaire

  • Que même seul.e sur scène je peux jouer avec une infinité de partenaires
  • Que je peux être intense dans la détente

• Que moins je contrôle, plus je suis vivant.e, et expressif.ve

  • Que chaque clown.e est à la fois parfaitement unique et complètement universel.le

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour le stage La démesure du clown